Dimanche 23 février 2014 7 23 /02 /Fév /2014 06:21

 

 

 

 

 

MARINA

Azera ianao tafatsangana
Kapohina tsy mety mangana
Tapenam-bava, re manako feo
Takonana ianao mbola miseho

Kapaina ianao vao may mamoa
Ataovy lavi-masoandro, tsy mety lo
Alevina manjary manangatra
Mampitsangam-bolo ireo niangatra

Ianao ilay marina, tsy azo lotoina
Saro-takarina, tsy maty vonoina
Ianao raha miseho lasa poizina
Mitranga amin’ny ora tsy am-poizina

Handrahona ireo manompo ny tsy rariny
Mampihonjona ny rindrindra namboariny
Potehina tsy miparitaka
Finganina tsy voafitaka

Enjehina vao maika manantona
Avela anefa loza mihantona
Kobonina ianao te-hipoaka
Gadraina ianao fa tafavoaka

Akifika mbola mifikitra
Arendrika tsy mety difitra
Ianao ilay marina, tsy azo disoina
Saro-takarina tsy mety vonoina

Atao eny aloha, vay an-kandrina
Avela any aoriana, mampitandrina
Hoe ny lainga azo amboarina

Ny marina tsy azo itarina



Fafah sy Dadah (Tarika MAHALEO)

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Samedi 22 février 2014 6 22 /02 /Fév /2014 00:57

 
Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 février 2014 5 21 /02 /Fév /2014 22:31

Andry Rajoelina : pourquoi il ne brigue pas le poste de Premier ministre


 

Hôtel Carlton Anosy, 19h20. L’ancien Président de la Transition, Andry Rajoelina, a organisé un point de presse après avoir étalé au grand jour, l’infamie perpétrée par le nouveau Président et son équipe, a répondu aux questions de quelques journalistes. Voici les questions de notre consoeur Marie Audran de Radio France internationale :

 

 

Pourquoi renoncez-vous au poste de Premier ministre, alors que vous êtes proposé par le bureau du MAPAR ? Est-ce que vous avez reçu des pressions de la Communauté internationale ou est-ce qu’il y a d’autres raisons ? Qui le MAPAR va-t-il proposer pour ce poste et, une dernière question : comment le MAPAR se positionne-t-il par rapport au Président de la République ? Est-ce que vous allez passer dans l’opposition ? Voilà, merci.


 

" Pour le moment, je tiens à préciser que c’est le MAPAR qui a soutenu le nouveau Président de la République. Et ce qui m’étonne vraiment c’est : pourquoi, aujourd’hui, on se demande si le MAPAR sera dans l’opposition. Il faut le demander au Président de la République. C’est qui, aujourd’hui, qui prend le MAPAR comme ennemi ? Comme adversaire ? Est-ce que celui ou celle qui vous a soutenu, aujourd’hui, est l’adversaire d’hier qui est devenu votre ami aujourd’hui. Je pense que tout çà va en sens inverse.

Premièrement, concernant le poste de Premier ministre : vous savez, ce qui prime pour moi, c’est l’avenir de Madagascar. Ce n’est pas le Poste de Premier ministre. J’étais déjà Président de la Transition durant cinq ans, et je pense que je pourrai encore faire mieux pour développer Madagascar. Et je pense que Madagascar mérite un avenir meilleur. Madagascar doit être la vitrine de l’océan Indien, comme je l’avais toujours dit. Et j’y crois encore, malgré tous les problèmes que nous traversons aujourd’hui. Puisque, comme vous le savez, à Madagascar, la façon de faire de la politique… Aujourd’hui, les gens loyaux, les gens fidèles se font de plus en plus rares.

Et même, celui que vous avez soutenu, hier, nous prend comme ennemi ou adversaire. Aujourd’hui, vous n’arrivez pas à comprendre. C’est pour cette raison que je ne veux pas briguer le poste de Premier ministre. Parce qu’Andry Rajoelina travaille dans l’honnêteté, et surtout, comme je disais toujours : c’est l’Amour qui prime avant tout. L’Amour de la Patrie ! L’Amour que j’ai pour le Peuple malgache ! Et l’Amour que j’ai pour Madagascar.

Vous avez parlé de pressions internationales. Madagascar est un pays souverain. Les Malgaches ont décidé leur avenir, en votant pour les Députés. On entend dire comme quoi : oui, la Communauté internationale n’accepte pas telle ou telle personne -dont la Présidente de l’Assemblée nationale- pour occuper tel ou tel poste. Mais j’aimerai bien entendre, aujourd’hui, que la Communauté internationale n’accepte pas la Présidente de l’Assemblée nationale ! J’aimerai bien voir et comment pourrait-on dicter les personnalités qui devraient diriger ce pays. Ce sont des choses inacceptables.

Pour ma part -ce n’est pas MAPAR, notre parti-, ce sont les raisons qui m’amènent à ne pas briguer le poste de Premier ministre ".

Transcrit pas Jeannot RAMAMBAZAFY – 21 février 2013

 

******************************************************

Andry Rajoelina : « Combien y-a-t-il de ministres Ump dans le gouvernement socialiste du Président Hollande ? »

   

 

Hôtel Carlton Anosy, 19h20. L’ancien Président de la Transition, Andry Rajoelina, a organisé un point de presse après avoir étalé au grand jour, l’infamie perpétrée par le nouveau Président et son équipe, a répondu aux questions de quelques journalistes. Voici les questions de notre confrère Bilal Tarabey de Radio France Internationale :

 

 

Au début des années 2000, le Président Chirac a gouverné avec le parti socialiste qui était majoritaire à l’Assemblée. Cela s’appelle la cohabitation. Dans le cas où, éventuellement, Monsieur le Président de la République déciderait de ne pas reconnaître son héritage du MAPAR, etc., est-ce qu’on peut considérer qu’on va entrer dans un régime de cohabitation ?



 

« Ecoutez, aujourd’hui, comme je l’avais dit tout à l’heure, c’est le MAPAR qui présentera le Premier ministre au Président. Donc quand on parle de cohabitation, aujourd’hui, on ne peut pas parler de cohabitation parce que c’est le MAPAR qui présentera le Premier ministre. Et le MAPAR ne va jamais trahir sa famille politique. Je ne sais pas, vous n’allez pas nommer un Premier ministre du camp adverse. On ne peut pas imaginer cela. Ce sont les autres qui font ce genre de pratique mais pas le groupement politique MAPAR. Donc, il n’y aura pas de cohabitation, surtout au niveau du Premier ministre.

Aujourd’hui, çà m’étonne beaucoup quand on demande, quand ont dit : oui, il faut gérer le pays ; il faut encore un gouvernement d’union nationale, etc. Mais on a tant souffert de tout çà pendant cinq ans ! Aujourd’hui, on nous dicte encore ce que nous devons faire ?! Cela dépend du Président si, lui, il décide autrement. Mais, à mon avis, aujourd’hui je pense -parce qu’on parle français- : dites-moi, il y a combien de ministres Ump qui gouvernent avec le nouveau Président François Hollande ? A mon avis, il n’y en a pas. Tout çà, ce sont des règles démocratiques. C’est valable en France et partout en Europe, et c’est valable aussi à Madagascar ! Si j’étais le Président de la République, je n’accepterai jamais les pressions venant d’ici et d’ailleurs.

Si j’ai accepté de gérer avec les autres mouvances politiques, c’est parce que je n’étais pas élu démocratiquement donc j’étais obligé. Mais, actuellement, le nouveau Président est déjà issu d’une élection. Donc on ne peut pas accepter de s’agenouiller sur les desiderata des partenaires ou de la Communauté internationale. Si on veut que Madagascar réussisse, il faut que nous tenions à notre souveraineté nationale. Et c’est ce que tous les Malgaches souhaiteraient aujourd’hui.

Merci. Misaotra antsika rehetra !

Mankasitraka, Tompokolahy, mankatelina, Tompokovavy.

Aza manahy ianareo amin’ny resaka Praiminisitra fa ny lalao mbola ho ela ».(Traduction libre : N’ayez aucune crainte concernant la question du Premier ministre car l’Histoire ne s’arrête pas là).

 

Transcrit pas Jeannot RAMAMBAZAFY – 21 février 2013

 

**************************************************************

Andry Rajoelina: «nous allons tous prier pour que le Président de la République me contacte»

 

Hôtel Carlton Anosy, 19h20. L’ancien Président de la Transition, Andry Rajoelina, a organisé un point de presse après avoir étalé au grand jour, l’infamie perpétrée par le nouveau Président et son équipe, a répondu aux questions de quelques journalistes. Voici les questions de notre confrère Manjaka Tsiresy de l’Agence France Presse :

 

 

Si demain le Président de la République vous recontacte pour rectifier le tir, qu’allez-vous faire ? Si, à l’inverse, il décide de se présenter en 2018, qu’allez-vous faire, vu qu’aujourd’hui vous avez la majorité à l’Assemblée nationale ?


 

« Ecoutez, si le Président de la République me contacte ? Je ne pense pas qu’il va me contacter. Parce que j’ai eu tant de promesses… Pour ne rien vous cacher, on s’est rencontré après la proclamation du résultat de la CENI-T, et on avait eu une réunion au Palais d’Ambohitsorohitra pour discuter de l’avenir du pays. Je l’ai félicité car, comme je le disais, l’impossible n’existe pas mais on peut toujours atteindre son objectif quand on a la Foi et la Confiance. Nous avons eu la Foi. C’est pour cette raison qu’il a été élu en tant que Président de la République.

On a discuté, à ce moment-là, du choix du Premier ministre. Qu’est-ce qu’il en pense, en tant que Président de la République ? Les membres du gouvernement : comme voyez-vous, comment voyons-nous exactement quel programme mettre en place pour développer Madagascar ? C’était déjà depuis pas mal de temps de cela. Si nous avions travaillé vraiment en toute confiance, à l’heure actuelle, le gouvernement aurait déjà été mis en place. A ce moment-là, il m’a dit : « Oui, Monsieur le Président, je vous rappellerai -c’était un mercredi- vendredi ou lundi ». Mais j’ai attendu, j’ai attendu… Les jours sont passés, les semaines sont passées et, aujourd’hui, nous sommes encore là.

Et vous me dites : si le Président de la République me contacte ? Nous allons tous prier pour qu’il me contacte. Pour discuter de l’avenir de ce pays.

Vous parler, aujourd’hui, de 2018. Et si le Président va encore se présenter aux élections de 2018 ? Mais nous sommes encore en 2014. Il y a encore 2015, 2016, 2017 (prononcé en bégayant). Et ce n’est seulement après que ce sera 2018 (grand bégaiement). C’est encore dans quatre ans, mon ami. Il se passera beaucoup de choses en quatre ans. C’est l’avenir qui nous dira ».

Transcrit pas Jeannot RAMAMBAZAFY – 21 février 2013

 

 

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Dimanche 9 février 2014 7 09 /02 /Fév /2014 08:27

Fahatsiarovana ny 7 Febroary 2009, dimy taona lasa izay. Rehefa vita ny Lamesa notontosaina tao amin’ny kianja mitafo ao Mahamasina, dia nifampitafa tamin’ireo mpanao gazety maro tonga tao ny Filohan’ny Tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina, sady mpitarika ny tolona tamin’ny taona 2009. Ity ny dika soratra ny ho renao ary ho hitanao ao anatin’io vidéo ambony io.

« Ny andro androany dia andro tsy afaka kosehina, andro tsy afaka fafàna satria fankalazana izany 7 Febroary izany. Ny tianay ampahatsiahivina dia tsotra : nisy tolona teto Madagasikara, nisy foto-kevitra, nijoroana teto, ary izany fotok’hevitra nijoroana izany dia tsy afaka havilivily, tsy afaka hatakalo satria saro-piaro loatra ny mpitolona sy ny tenako ».

 


Inona no ataon’ny MAPAR raha mivily izay resaka izay ?

« Ny MAPAR anie efa maro an’isa e ! Ho hita-tsika eo ny tohin’ny tantara… Fankalazana aloha ny ataon-tsika eto, zava-dehibe loatra izany fankalazana izany, ary ny tenako manokana dia hiaro ny foto-kevitra nijoroan’io tolona io, hatramin’ny voalohany ka hatramin’ny farany ».


 

EN FRANÇAIS. Le sens de cette cérémonie d’aujourd’hui et votre présence, c’est quoi ?

« Ecoutez, il y avait une lutte populaire à Madagascar ; j’étais le Leader de cette lutte et je suis toujours là pour protéger la lutte populaire que j’ai menée à Madagascar. Il ne faut pas que cette lutte soit déviée ».


Est-ce qu’il est possible encore de faire une réconciliation entre tous les Malgaches, en général, et entre vous et Marc Ravalomanana en particulier ?

Sourire…

 

Mikasika ny fanendrena Praiminisitra ?

« Ny fanendrena Praiminisitra dia mazava : ny MAPAR no manolotra ny Praiministra. Misy fivoriana hataonay androany sy rahampitso, hamaritra an’izay tokony hatolotra ho Praiminisitra ».

Mety ao anatin’izay hatolotry ny MAPAR izay ve ianao Prezidà ?

« Mbola misy fivoriana lalina be no hatao amin’izany… ».


Vidéo sy Dika an-tsoratra : Jeannot Ramambazafy & Harilala Randrianarison

Sary : Andry Rakotonirainy

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Dimanche 9 février 2014 7 09 /02 /Fév /2014 06:17

DSC08293

 

7 Février 2009 – 7 Février 2014. Voilà cinq ans déjà que la garde présidentielle de Marc Ravalomanana a tiré sans sommation sur des Malagasy, pour protéger un Palais inoccupé. Pour que les générations présentes et à venir n’oublie jamais, le 7 février sera toujours rappelé dans la mémoire collective, à travers une grande messe et un dépôt de gerbes au pied de la Stèle du souvenir, sise à Antaninarenina, en face du Palais d’Ambohitsorohitra d’où les lâches assassins ont commis leur crime horrible : tirer pour tuer des compatriotes, dans le seul but de protéger les intérêts d’un personnage qui n’en valait vraiment pas la peine. En effet, il s’est enfui en Afrique du Sud d’où il ne peut sortir, afin de répondre de ses forfaits. Voici les vidéos et les photos de cette 5e année du souvenir.


Equipe madagate.com qui a couvert l’évènement (Texte, vidéos, photos) :

Jeannot Ramambazafy – Andry Rakotonirainy – Harilala Randrianarison – Haja Randria

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires

De la Vision aux Actions

ALBUMS DE PHOTOS

Voir tous les albums

DOSSIERS

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés